En cette période de confinement, le télétravail est roi – on lit partout des méthodes pour travailler de chez soi comme au travail. Je suis rédactrice web à Saint Etienne et je pourrais l’être ailleurs: Lyon, Paris ou Tulle – cela ne changerait rien.

Je travaille de chez moi, en coworking ou chez des clients – mais malgré cela, cette période n’est pas si simple. L’actualité assez anxiogène (vous en conviendrez) nous met comme une chappe de plomb au dessus de la tête.

redactrice web saint etienne pendant covid 19

Retour sur une injonction à la continuité de la normalité en temps de crise.

Rédactrice web pendant le confinement à Saint Etienne – le changement.

redactrice web pendant covid 19Oui, je peux travailler de chez moi, la situation stéphanoise ne devrait pas changer quoi que ce soit sauf que, il ne suffit pas d’avoir l’habitude de travailler chez soi pour bien y parvenir en ces temps troublés.

Ce qui fait que nous sommes “bien dans nos baskets” ce sont aussi nos lieux de balades, nos relations avec les autres, nos loisirs, nos rencontres, nos échanges quotidiens. Bref, ce sont nos “à cotés” qui ne sont pas notre travail.

Avant cette période dite de confinement, j’allais me balader librement à Saint Etienne, à Lyon, en Corrèze, en Isère… Sans attestation, sans justification – tout simplement. J’allais aussi faire de la musique trois fois par semaine, rendais visite à mon meilleur ami dans son atelier, allais boire le café à l’improviste chez des amis et rentrais finalement tard le soir. Mes week-ends étaient dédiés à la photographie, aux concerts ou au farniente – mais j’avais le choix, ce n’est plus le cas.

Si j’arrive à écrire avec inspiration, élan et motivation c’est aussi parce que je fais autre chose! C’est mon écosystème qui rend mon cerveau disponible pour créer et travailler et là, il est privé de tous ses loisirs.

Je ne suis pas la seule à ressentir ces effets, la presse nationale en parle aussi très bien:

Emission France Info TV – c’est dans ma tête – Épidémie de Covid-19 : une épreuve psychologique majeure pour tous.

La rédaction en période Covid-19 – retours d’expérience.

Je ne blâme pas mes clients qui manquent d’inspiration pour leurs contenus pendant ces derniers mois (je les embête un peu plus quand ils n’ont pas d’excuse, j’avoue) – rien n’est simple, à Saint Etienne comme ailleurs.

J’ai dû “me mettre à la page” sur mes conseils: Comment communiquer en temps de crise? Comment garder le lien avec vos contacts pendant le confinement? Comment continuer d’informer votre communauté pendant le Covid-19? Des sujets pour le moins assez lourds à traiter, mais qu’il faut tout de même aborder.

RIEN N’EST SIMPLE. Tout est lourd et travailler dans ces conditions, même lorsque l’on est habitué au télétravail c’est un exercice énergivore. Les injonctions permanentes à l’excellence ou au maintien normal d’une activité “comme si de rien n’était” ne sont que chimères car nous sommes humains.

La peur du lendemain, l’angoisse de tomber malade, le stress de devoir rester chez soi, le changement de nos rythmes: tous ces facteurs nous affectent, il serait bon de le concevoir comme normal.

Je n’ai pas vocation à jouer les coachs de vie ou à vous inciter à vous dépasser, le message que je souhaite faire passer aujourd’hui c’est: si vous n’arrivez pas à rédiger, c’est normal – c’est humain. Je le sais mieux que quiconque et pourtant c’est mon travail.

Prenez soin de vous – accueillez cet état d’humain en vous – demain ira pour le mieux et les mots comme les jours meilleurs reviendront!

Vous arrivez à prendre des distances sur les choses? Merveilleux!

Formez vous au référemcement naturel et partez à la conquête du web 2.0.

Si le sujet de la gestion du travail pendant le Covid-19 vous intéresse:

Pour aller plus loin sur l’après-confinement, vous pouvez aussi lire:

 

Vanessa Sorze